Menu
drapeau_en.png drapeau_de.png drapeau_cn.png

Conseils en matière d'achat

L’achat direct

Acheter directement chez le viticulteur, dans sa cave particulière, est ce qui procure certainement le plus de plaisir. Rencontrer un vigneron, découvrir son savoir-faire, son terroir, ses vignes et son chai permet une identification certaine du vin, bien plus intense que la simple lecture de l’étiquette en hypermarché ou chez un caviste. Dans la plupart des cas, une dégustation vous sera offerte accompagnée des commentaires et conseils de conservation et service de la part du vigneron. C’est un des rares cas où cette démarche sera possible.

Certaines indications peuvent être utiles pour choisir sa cave particulière. De nombreux labels existent pour garantir principalement une certaine qualité de l’accueil. Il s’agit principalement, en Languedoc, des labels « Pays Cathare » (pour les caves audoises), « Qualité Hérault » (caves héraultaises), « Bienvenue à la Ferme » , « Accueil Paysan », « Relais Tourisme Vigneron » ou « Tourisme de Terroir » en fonction des appellations. Vous retrouverez ce type d’information dans les fiches détaillées des producteurs présents dans l’annuaire (LIEN sous-rubrique 4). Assurez-vous également que le producteur met bien lui-même son vin en bouteilles. Il peut arriver que les vignerons amènent leurs raisins à une cave coopérative et qu’il bénéficie en retour d’une part de la production de cette dernière sous forme de vin embouteillé et étiqueté légalement avec la mention « mis en bouteille à la propriété ou au château » (LIEN sous-rubrique 2). Il ne faut pas douter de la qualité du vin mais il ne s’agira pas d’un vin de producteur et les prix seront alors plus compétitifs directement à la cave coopérative !

Nombreuses sont les caves coopératives et producteurs à vendre une partie de leur production en vrac dans des Cubitainers généralement peu coûteux. Attention cependant, ces derniers sont destinés à une consommation immédiate, le vin ne se conservant pas longtemps. Dans le cas d’une consommation modérée, il convient de mettre le vin en bouteilles. Par contre, dans le cas d’achat de vin en vrac dans des Bag-In-Box, le temps de conservation est bien plus important, le vin étant conditionné sous vide.

La vente directe des vins n’est pas d’usage dans tous les domaines, comme c’est souvent le cas pour des grands domaines, et quand ils le font c’est souvent à des prix très élevés. Mais c’est par contre le cas des très petites propriétés qui misent au contraire sur ce type de vente et sur cette relation privilégiée qui s’installe souvent avec les clients. Mais il convient de ne pas se laisser aveugler par la relation privilégiée qui s’installe avec le producteur ; il est très important de discuter avec le vigneron de sa façon de faire son vin, de le déguster et de mesurer le prix… car s’il est vrai que les prix sont de façon plus générale plus intéressants que dans le commerce, de plus en plus nombreux sont les vignerons à aligner leurs prix sur ceux des cavistes notamment.


L’achat chez le caviste

Les conseils d’un spécialiste peuvent certainement s’avérer très utiles. Le bon caviste, véritable trait d’union entre le vigneron et le consommateur, est celui qui connaît bien le viticulteur et le vignoble dont il fait la promotion. Il a goûté les vins dont il vante les mérites et peut donc vous informer sur leurs caractéristiques générales, leur maturité et vous faire quelques suggestions de mets qui les accompagneront au mieux. Contrairement à la grande distribution et plus qu’un simple marchand de vin, il joue un rôle important de conseiller et a pour mission d’instaurer une relation de confiance entre sa clientèle et les vins qu’il propose. Mais attention, pour choisir un bon caviste, il convient, après avoir mesuré ses qualités professionnelles, de comparer les prix proposés car ces derniers peuvent fortement varier d’un professionnel à l’autre.


L’achat en grande distribution

Devant les linéaires de vins souvent immenses des grandes distributions et en l’absence de conseils, il paraît bien difficile de faire un choix s’il n’a pas été préalablement réfléchi ou si l’on n’a pas de connaissances déjà bien assises… Car en effet, contrairement à d’autres types de produits de consommation, l’étiquette ou la bouteille ne garantissent pas la qualité du produit contenu, laquelle est fonction de tant de paramètres et notamment le mode de conservation. Le vin d’une bouteille directement exposée à la lumière des néons par exemple peut avoir été altéré. Les conditions de son transport jusqu’au lieu de vente doivent également être optimales au même risque d’altération du vin. Ceci mis à part, les foires aux vins organisées chaque fin d’année par les grandes surfaces peuvent être de bonnes occasions pour faire de bonnes affaires. Mais attention là aussi, on peut rencontrer toute sorte de vin, de plus ou moins bonne qualité. Pour éviter de se tromper et de passer à côté des vraiment bonnes affaires, il est ainsi conseillé de préparer son « plan de bataille » en s’armant de guides spécialisés, de repérer les offres de chaque distributeur et de fréquenter ces foires dès les premiers jours d’ouverture.


L’achat sur internet

Ces dernières années, de nombreux sites internet proposant des vins à la vente se sont créés, soit par des domaines ou vignerons eux-mêmes, soit par des officines spécialisées. Parmi les sites spécialisés, distinguez ceux créés par de véritables professionnels et les autres, les premiers bénéficiant généralement de capacités de stockage bien plus importantes que les seconds. Les rubriques « Qui sommes-nous ? » peuvent vous aider à savoir qui est vraiment à l’origine de ces sites. Mis à part les conseils valables pour tout achat en ligne (paiement sécurisé notamment), il convient de se méfier des sites trop généralistes, des sites d’achat d’occasion ou des sites d’enchères qui ne garantissent ni la qualité ni le prix des bouteilles. Nous vous conseillons de vérifier ces critères en observant notamment la qualité et le contenu des sites par le biais de leurs sélections, des conseils donnés et en comparant les prix pratiqués avec ceux d’autres sites, de cavistes ou même de la grande distribution.


Le vin au restaurant

Au restaurant, le choix des vins est bien entendu lié au choix des mets et certains proposent même le verre de vin accompagnant idéalement le met choisi. La carte des vins d’un restaurant est aussi souvent déterminée par le style de cuisine proposé ; vin et cuisine d’une même région sont plus faciles à accorder. Qui plus est quand l’établissement dispose d’un sommelier, il ne faut pas hésiter à demander conseil ; ce dernier se fera certainement un plaisir d’allier au mieux les mets que vous avez choisis avec un vin de sa cave, de vous faire découvrir une cuvée « coup de cœur », un cru méconnu ou encore un millésime à son apogée. Faute de conseil, nous vous conseillons la prudence : mieux vaut opter pour un vin à prix raisonnable que l’on connaît déjà.

Dans une démarche d’alliance optimale de mets et vins régionaux, la CCI de l’Aude, en partenariat avec le CIVL entre autres, a mis en place le concept « Table et Vins de l’Aude » encourageant les restaurateurs à élaborer une carte des vins valorisant le vignoble audois. Retrouvez plus d’informations sur ce club à l’adresse suivante : http://www.cg11.fr/www/contenu/perspectives/P156-04.pdf).


Les autres solutions

Il est également possible d’acheter des bouteilles de vin mises aux enchères par des professionnels à l’attention, en général, d’amateurs éclairés. Mais il convient là encore de faire preuve de beaucoup de prudence en s’informant notamment auprès d’experts, à la lecture d’ouvrages spécialisés et à l’étude approfondie du catalogue de vente, entre autres.

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de l’achat de vins primeurs ? Le principe même de ce type d’achat est d’acquérir des bouteilles au printemps suivant les vendanges alors que le vin est en cours d’élevage. Il s’agit le plus souvent d’une partie de la production de crus classés qui est vendue aux négociants, neuf mois après la vendange et neuf mois avant la mise en bouteille. On s’en doute, une telle opération présente des risques certains car l’on ne peut prédire avec certitude l’évolution des vins, mais les prix sont plus attractifs.

Haut de page