Menu
drapeau_en.png drapeau_de.png drapeau_cn.png

Les millésimes

des AOC du Languedoc & IGP Sud de France

Millésime en Languedoc, les vignerons et professionnels du vin témoignent pour parler de leurs millésime, de leurs vendanges, de leurs espérances, avec leurs mots, leurs images...
Rendez-vous sur www.millesimelanguedoc.com pour déccouvrir leurs témoignages. 

                                                                                  
 
* 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
AOC Rouges ** ** * ** ** *** * * **** ** *** *** ** *** ** ** ** ****
AOC blancs et rosés ** ** * ** ** *** * * ** * *** *** ** **** ** ** ** ****/**

Légende :
* année moyenne
** bonne année
*** grande année
**** année exceptionnelle

2011 : Un millésime magnifié en septembre

Les AOC du Languedoc tirent remarquablement bien leur épingle du jeu. Cette année, le millésime 2011 s'est affirmé pendant un mois de septembre magique ... qu'il a fallu savoir attendre.

Une année dans les vignes

L'hiver et ses pluies à point nommé
Côté précipitations, les mois de janvier, février et les dix premiers jours de mars présentent un déficit marqué. La saison s'annonce, cette année encore, avec une faible réserve d'eau dans les sols. Mi - mars, des pluies exceptionnelles se poursuivent pendant 5 jours. C'est un record depuis 1970 sur l'ensemble du département, avec des cumuls de 130 à 300 mm sur le vignoble du littoral vers les hauts cantons. Ces précipitations reconstituent les réserves d'eau des sols à toutes profondeurs pour tous les terroirs. Ces pluies, de l'or pour le vignoble, tombent à point nommé. Ainsi la vigne démarre très vite et très fort à partir du 20 mars. Le débourrement est alors en avance de 10 à 12 jours par rapport à 2010. Cette avance semble encore plus significative sur les cépages tardifs.

Le printemps qui détonne
A cette grande disponibilité d'eau dans le sol s'ajoutent des températures exceptionnelles qui affichent des records. Au mois d'Avril, la température moyenne est supérieure aux normales de 3°C. On relève des maximales très élevées au début du mois. C'est un record depuis 1950.
Le mois de mai n'est pas en reste, puisqu'il est aussi l'un des mois les plus chauds depuis les soixante dernières années. Sur ces deux mois, les précipitations sont très déficitaires avec des cumuls variant de 10 à 110 mm, dans les cas exceptionnels.
Le cycle végétatif de la vigne s'accélère à grands pas et la floraison débute avec une avance moyenne de 13 jours. Les premières fleurs de chardonnay apparaissent début mai, les cépages tardifs affichant jusqu'à 17 jours d'avance comme le seigneur des lieux : le carignan. La floraison est rapide, la coulure est très rarement observée et le potentiel de production reste intact.

L'été en pente douce
La véraison et la maturation s'effectuent lentement. Aux mois de juin et de juillet, les périodes de froid et de chaud alternent. En définitive, les températures fraîches dominent. Sur cette période, les précipitations sont bien réparties. Aux pluies du début du mois de juin - entre 45 et 65 mm exception faite du Minervois et du Biterrois où elles sont plus faibles - succèdent 40 jours plus tard, des averses entre mi et fin juillet. Ces pluies sont très appréciées par les vignerons un peu moins par les touristes !
Durant les 15 premiers jours d'août, le temps est beau et chaud en journée avec des nuits fraîches, puis il devient plus lourd. Les orages éclatent mi - août, aves des cumuls de précipitations, de l'ordre de 50 mm du Biterrois vers les Hauts Coteaux et dans le Nord Hérault. Le sud de l'Aude est épargné.
L'avance s'atténue finalement avec les baisses significatives des bilans thermiques des mois de juin et de juillet. L'équilibre est précaire...

Le temps des vendanges rêvé
Heureusement, quand il n'est pas trop tard, septembre est tout juste rêvé : soleil, vent du nord et nuits fraîches. C'est de mémoire de vignerons, un des plus chauds et ensoleillés qu'ils ont connu. Les conditions de vendanges sont idéales. La récolte se dessine pleinement mature et plus abondante que les années précédentes. La sortie est très satisfaisante sur l'ensemble des variétés et des terroirs avec de grosses baies juteuses et des grappes très compactes.

En savoir + sur :

Haut de page