Menu
drapeau_en.png drapeau_de.png drapeau_cn.png

Languedoc, terre d'histoire

Languedoc, terre d'histoire

Le Languedoc, une terre d’histoire


Le Languedoc est une terre de conquêtes et d’échanges et partout les traces d’un passé prestigieux mais mouvementé s’offrent au visiteur qui ne pourra qu’être marqué par la diversité des sites découverts...

Comme l’a déjà montré l’histoire du vignoble que nous vous avons conté précédemment, l’histoire du Languedoc prend ses racines il y a fort longtemps… et si ses vignobles ont été fondés par les Grecs, c’est dès la préhistoire, à Tautavel, que les premiers « européens » avaient élu domicile sur les rivages de la Méditerranée, il y a 450 000 ans. Mais ce sont réellement les Romains qui ont façonné le paysage viticole et celui plus général du Languedoc tel qu’on le retrouve actuellement. Pensez à la fameuse Via Domitia, véritable « autoroute du sud » qui s’étend de Rome à l’Espagne et qui a laissé  en héritage une succession de ponts, oppida et bornes militaires au Languedoc. Quelques sites sont incontournables, tels que la ville de Nîmes et ses arènes intactes au cœur de la cité et sa Maison Carrée; le Pont du Gard, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ou encore Narbonne, ancienne capitale romaine.

Quelques siècles plus tard, c’est le Moyen-âge qui a laissé de nombreux vestiges: citadelles et abbayes, fleurons de l’art roman. Visitez par exemple Saint-Michel de Cuxa en passant par Saint-Martin du Canigou, puis Fontfroide dans l’Aude et Valmagne dans l’Hérault, puis suivez les chemins de Saint-Jacques de Compostelle de Saint-Gilles du Gard à Saint-Guilhem le Désert, classés eux aussi au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

Du XVIe au XVIIIe siècle, la prospérité que connaît cette époque participe à nouveau à l’héritage culturel du Languedoc. C’est la naissance du « Versailles du Languedoc », Pézénas et la création, par Pierre-Paul Riquet, du Canal du Midi ou « Canal des Deux Mers », reliant la Méditerranée à l’Atlantique, lui aussi classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Les villes se parent de nombreux hôtels particuliers, de cathédrales fastueuses comme celle de Montpellier ou de forteresses telles que le Palais des Rois de Majorque, à Perpignan.

Le XXe siècle voit le développement des villes en Languedoc grâce au développement du réseau ferroviaire et routier. De nos jours, Nîmes et Montpellier principalement se livrent un duel d’architecture contemporaine, tant pour leurs équipements sociaux que culturels. Et bon nombre d’autres cités suivent leurs pas, à l’image de la ville de Narbonne, pionnière notamment en matière de développement durable. Dans les années soixante-dix, la mission d’aménagement du territoire a fait surgir des sables de grandes stations balnéaires telles que le Cap d’Agde, Gruissan ou Leucate.

Source: Comité Régional du Tourisme du Languedoc-Roussillon

Haut de page