AOC Languedoc Saint Saturnin


Syndicat AOC Languedoc
Mas de Saporta - BP 9
F.34 970 MAURIN LATTES
Tél. 33 (0)4 67 06 04 44
Fax. 33 (0)4 67 58 05 15
www.coteaux-languedoc.com
info@coteaux-languedoc.com

Un terroir lové à 40 kilomètres de Montpellier
L’AOC Languedoc - Saint-Saturnin qui regroupe les communes de Saint-Saturnin de Lucian, Jonquières, Arboras et Saint-Guiraud se trouve à mi-chemin entre la mer Méditerranée et le plateau du Larzac. Situé à 40 kilomètres, au nord-ouest de Montpellier, ce territoire viticole est composé de petits villages ruraux où les exploitations sont pour la plupart éclatées ici et là, sur l’appellation. Le vignoble est adossé aux contreforts sud du Larzac et surmonté par le Rocher des Vierges (536 m d’altitude).

Le pays du vent
Le climat est ici, marqué par les vents dominants nord-ouest provenant du causse du Larzac qui sèche les raisins et évite les risques de gel et de maladies. La dénomination située au nord de Sète et au pied des contreforts du Larzac bénéficie par ailleurs, d’une pluviométrie élevée (800 millimètres par an) et profite de l’air frais qui descend du plateau, d’où des écarts de température journée assez importants.

Des sols calcaires comme régulateurs naturels
Le terroir est caractérisé par une nature de sols calcaires dont le pouvoir drainant et la faible fertilité agissent comme des régulateurs naturels. Allant de l’ère secondaire jurassique à l’ère quaternaire, ils témoignent d’une histoire géologique tourmentée. Les zones classées s’étendent principalement sur du glacis quaternaire et des calcaires durs.

Le Rocher des Vierges : un château d’eau parfait
Le vignoble s’étend entre 200 mètres et 350 mètres d’altitude. Une plus petite zone sur la bordure du causse du Larzac se situe entre 300 et 400 mètres d’altitude. Le terroir exposé plein sud est surmonté par le Rocher des Vierges qui agit comme un véritable château d’eau naturel d’où partent divers cours d’eaux alimentés par la résurgence des eaux souterraines infiltrés dans les
plateaux calcaires du Larzac.

Un terroir homogène orienté plein sud
Le vignoble est largement ouvert vers le sud d’où un ensoleillement maximum, et barré au nord par le Mont Saint Baudille (848 m d'altitude) et le Rocher des Vierges (536 m d’altitude). Si le territoire est quasi exclusivement consacré à la culture de la vigne, il reste très morcelé et réparti autour des villages éclatés. La végétation typiquement méditerranéenne est dominée par le chêne vert et le chêne Kermès.

L’encépagement
Pour avoir droit à la dénomination Saint-Saturnin, les vins rouges et rosés doivent provenir des trois cépages principaux (grenache, mourvèdre et syrah), les cépages accessoires étant le carignan et le cinsault.
Qu’ils soient rouges ou rosés, l’ensemble des cépages principaux doit représenter au moins 60 % de la surface revendiquée. Les cépages syrah et mourvèdre doivent représenter, ensemble ou séparément au minimum 25 % de l’encépagement. La proportion de chacun des cépages est inférieure ou égale à 75 %.
Le grenache doit représenter au moins 20 % de la surface revendiquée si l’encépagement comporte du carignan.
La proportion du cinsault est inférieure ou égale à 30 % de l’encépagement.

Dans le verre
Les rouges
Très différents les uns des autres, les rouges de Saint-Saturnin ont pourtant en commun l’équilibre et l’élégance. Agréablement gras et ronds, ces vins riches en tanin et à la fraîcheur remarquable présentent une belle longueur en bouche.
Les rosés
Ni trop pâle, ni trop foncé. Leur robe présente une belle intensité. Là encore, les rosés de l’AOC Languedoc-Saint-Saturnin se caractérisent par leur équilibre et une présence marquée, leur donnant toute leur place autour d’un repas entier.

Chiffres clés

  • Superficie en production : 730 ha
  • Aire de production : Saint-Saturnin de Lucian, Jonquières, Arboras, Saint-Guiraud.
  • Nombre de producteurs : 7 caves particulières et 1 cave coopérative
  • Production annuelle : 15 000 hectolitres.
  • Couleurs produites : rouge (55 %) et rosé (45 %)

Fichiers