AOC CABARDÈS

Un terroir entre Atlantique et Méditerranée

Pas moins de six rivières irriguent les pentes du vignoble, véritable amphithéâtre adossé à la Montagne Noire en surplomb de la Cité de Carcassonne. De par sa situation, à la croisée de deux effets climatiques, la douceur atlantique et la chaleur de la Méditerranée, l’appellation est la seule du Languedoc à marier cépages atlantiques et méditerranéens dans des proportions équivalentes, d’où des assemblages joliment singuliers. D’autant que les sols, tapissés de cailloux calcaires ou composés de granit, de schiste ou de gneiss se succèdent, se prêtent à la confection de rouges et rosés à la finesse certaine.

AOC CLAIRETTE DU LANGUEDOC

Un cépage unique

En remontant l’histoire, on retrouve trace de la culture de la clairette blanche à l’époque des Gallo-Romains, au Moyen Âge et à la Renaissance. Elle donnait lieu à une intense activité d’exportation de vin blanc sec, madérisé et connu sous le nom de « picardan ». Aujourd’hui, les vins AOC Clairette du Languedoc, produits sur les rives de l’Hérault sur des sols de galets de quartz, de silex et de calcaire, peuvent être commercialisés jeunes, en sec ou en moelleux. Il existe également une production plus confidentielle en rancio. Le nom de l’appellation peut être suivi de celui de la commune d’origine.

AOC CORBIÈRES

L’esprit des vins de Corbières : vrai, vivant, moderne

Des portes de Carcassonne à celles de Narbonne, depuis les contreforts des Pyrénées au pied de la Montagne Noire, les vins de Corbières vous invitent à un voyage unique sur les terres du Languedoc audois. C’est à travers ces terroirs aux reliefs escarpés, nés de formations géologiques successives et sous un climat méditerranéen sec, chargé de soleil et d’histoire que la vigne est cultivée par des hommes passionnés : 1 100 véritables créateurs qui élaborent aujourd’hui des vins dont la richesse, la fraicheur, la puissance et l’élégance risquent bien de vous faire changer de point de vue sur la première appellation du Languedoc. La richesse des vins et des multiples cépages y confèrent une âme que nous vous invitons à découvrir…

AOC FAUGÈRES

Le Cru Nature Schiste

À 20 km au nord de Béziers, blotti dans les vallées sauvages qui conduisent aux monts de l’Espinouse et du Caroux, le vignoble de Faugères est au coeur d’un véritable écrin : sept villages et leurs hameaux pour près de 2000 ha de vignes enchâssées dans un paysage de chênes verts, châtaigniers, arbousiers et cistes. Les sols du Cru Faugères participent d’un terroir unique en Languedoc : jaunes, orangés, ocres et plus profondément des bleus splendides, ces sols de schiste permettent au vignoble de résister aux violentes chaleurs estivales méditerranéennes tout en assurant la qualité des vins, dont un tiers est en bio.

AOC FITOU

Terroir d’élégance

Fitou est la plus ancienne AOC rouge du Languedoc. Le vignoble s’étend sur deux aires distinctes : l’une en bordure de la Méditerranée, l’autre au coeur du massif des Corbières. En façade maritime, le paysage se compose d’une série de petites collines prolongées par une longue plaine caillouteuse limitée à l’est par les étangs et surplombée par la presqu’île du plateau de Leucate. Côté intérieur, le paysage est constitué de petits bassins organisés autour des vallées étroites et fermées dominées par des coteaux aux pentes abruptes. La diversité des 22 types de sols de l’appellation donne naissance à des vins à la belle complexité. Aujourd’hui, Fitou se renouvelle dans un style raffiné et soyeux : culture de l’effort, passion et goût de l’innovation en ont fait un terroir à l’élégance certaine.

AOC LANGUEDOC – CABRIÈRES

Rosés par nature, rouges par inclination

Depuis plus d’un demi-siècle, les rosés et le cinsault font la renommée de cette terre aride imbibée de schistes, dont les nuances colorent les coteaux escarpés de bruns, d’ocre et d’or. L’appellation joue aussi de la syrah, du grenache, du mourvèdre et du carignan, la panoplie requise pour élaborer de grands rouges amples et puissants. Isolé au sud du Salagou, le terroir se compare volontiers à un vignoble insulaire. Niché sur les versants accidentés du pic du Vissou, il partage son territoire avec une flore aux senteurs de garrigue, de thym, de genévrier ou de chêne vert et une faune faite d’espèces rares comme le grand corbeau et le merle bleu.

AOC LANGUEDOC – GRÉS DE MONTPELLIER

Un terroir aux portes de Montpellier

Regroupant les vignobles de l’agglomération montpelliéraine et de ses alentours, le territoire de l’appellation s’étend de la moyenne vallée de l’Hérault au Vidourle d’ouest en est et du Pic Saint-Loup à la mer du nord au sud. Protégé des influences du nord par la Montagne Noire et par les Cévennes, c’est l’un des vignobles les plus chauds et arides des anciens Coteaux du Languedoc. « Grés » signifie d’ailleurs « terroir sec caillouteux » en occitan. Le climat sec est toutefois équilibré par les entrées maritimes d’air humide en été, ce qui favorise une maturité précoce et un bon équilibre des vins.

AOC LANGUEDOC – LA MÉJANELLE

Un vignoble en terrasses

Le cartulaire de Maguelone faisait déjà mention des vignobles possédés dans la zone de la Méjanelle par les évêques du Moyen Âge ! Leurs vins étaient charnus, gras et concentrés, avec des arômes alliant le fumé aux épices et aux fruits mûrs. Aujourd’hui, le vignoble, imbriqué dans l’agglomération de la capitale languedocienne est le plus souvent regroupé au sein des « folies » de Montpellier, ces belles bâtisses aux grands domaines édifiées dans la campagne montpelliéraine entre 1685 et 1771. Précoces, les vignes y bénéficient d’un climat tempéré par l’influence de la mer et d’un sol d’argile rouge à galets, qui permet un enracinement profond.

AOC LANGUEDOC – MONTPEYROUX

Un terroir dominé par le vent

Ce terroir historique est adossé aux contreforts sud du Larzac et aux monts de Saint-Guilhem-le-Désert. Le mont Saint-Baudille borde son territoire au nord. Il bénéficie d’un climat méditerranéen et se singularise par des vents tournants. La circulation d’air a du bon et favorise le bon état sanitaire des raisins. Montpeyroux est un villagerue, unique en Languedoc : un couloir de passage à la fois chemin muletier, voie romaine, puis route royale ou route du sel… L’esprit vigneron en fait son identité, que viennent confirmer des vins rouges à la réputation établie.

AOC LANGUEDOC – PÉZENAS

Au pays de Molière

La viticulture est ici une tradition millénaire. Installé sur la rive droite de l’Hérault, le vignoble se caractérise par des terroirs aux sols variés : terrasses caillouteuses quaternaires du fleuve, terrasses argilo et marno-calcaires ainsi que terrains de schiste dans la partie ouest. L’originalité de la dénomination Pézenas réside dans les coulées basaltiques intervenues il y a moins d’un million d’années, qui, mêlées aux autres formations pédologiques, confèrent au terroir une grande spécificité et un paysage caractéristique.

AOC LANGUEDOC – QUATOURZE

Le vignoble de la Narbonnaise

Aux portes de Narbonne, le vignoble du Quatourze, l’un des plus anciens du Languedoc, est constitué de galets roulés de quartz blanc et de grès durs que le fleuve qu’on appelait Atax, et qu’on connaît aujourd’hui sous le nom... d’Aude, a déposés au cours des millénaires en apportant des matériaux des Corbières et des Pyrénées toutes proches. Véritable terrasse qui s’incline vers l’étang de Bages, il réunit toutes les conditions d’ensoleillement, de vent et d’air marin pour faire un très grand vin. Et il en fait !

AOC LANGUEDOC – SAINT-CHRISTOL

Le vignoble des Hospitaliers

Ce terroir, qui se concentre sur la commune de Saint-Christol, a d’abord été travaillé par l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Il faut dire que le climat, très propice à la culture de la vigne, invite à une forte générosité des vins, au caractère souvent épicé. Implanté sur des reliefs vallonnés, le vignoble prend racine dans des sols issus de formations tertiaires ou quaternaires. Le grenache est toujours présent dans la production de vins brillants à la couleur intense et aux belles notes de poivre noir et de fruits confits. Charpentés, ils sont aptes à un long vieillissement.

AOC LANGUEDOC – SAINT-DRÉZÉRY

Un vignoble entre Montpellier et Nîmes

Ce vignoble historique produit d’excellents vins reconnus et appréciés. Situées à vingt-cinq kilomètres de Montpellier, les vignes se nourrissent de sols essentiellement composés de roches calcaires. Bénéficiant d’une pluviométrie annuelle de 750 millimètres, bénéficiant d’une influence maritime modérée et sous l’influence des vents de nord et nord-ouest, les cépages syrah et mourvèdre constituent la base de l’encépagement, toujours associés au cépage grenache. Les vins rouges, amples, avec des notes de fruits noirs, de réglisse ou d’épices, sont concentrés et sont commercialisés après un élevage minimum de près d’un an.

AOC LANGUEDOC – SAINT-GEORGES-D’ORQUES

L’émeraude de Montpellier

Les vins qu’on produit ici, à cinq kilomètres à l’ouest de Montpellier, sont réputés depuis… le Moyen Âge ! Au début du xviie  siècle, leur renommée dépasse même les frontières du Royaume de France. Thomas Jefferson, qui les découvre en 1787, en fait l’éloge. Et les amateurs s’entendent pour en décrire la finesse et le raffinement. Car la nature a bien doté le vignoble. Composé de cailloutis calcaires, de marnes, de silex et d’oxyde de fer, il ne peut s’empêcher d’afficher sa suprématie sur les cépages. Ici, un grenache ou un mourvèdre ont autant d’expressions différentes que leur provenance, leur situation ou leur exposition sur le coteau.

AOC LANGUEDOC – SAINT-SATURNIN

Un terroir historique

Au pied des contreforts du Larzac, à quarante kilomètres de Montpellier, le vignoble, dominé par le rocher des Deux-Vierges, bénéficie d’un climat chaud et abrité des vents. La légende dit qu’il aurait été créé par un compagnon de saint Benoît d’Aniane, au viiie  siècle. Ce qui est sûr, c’est qu’il profite d’une exposition sans égale pour nous donner des vins rouges à la typicité si certaine que les producteurs se sont engagés dans une démarche de reconnaissance en cru communal auprès de l’INAO. Celle-ci devrait aboutir d’ici à 2020.

AOC LANGUEDOC – SOMMIÈRES

De l’autre côté du Vidourle

Sa place de carrefour marchand a fait la fortune de Sommières jusqu’au XIXe  siècle. Depuis, c’est l’activité viticole qui tire l’économie du territoire. Adossé aux contreforts des Cévennes et soumis à l’influence du mistral, le vignoble d’appellation y côtoie les oliviers, la garrigue et les chênes truffiers. L’encépagement s’articule autour de la syrah et du grenache pour donner des vins de garde, à la belle puissance. Les rois de France et d’Aragon, les papes d’Avignon, les princes et seigneurs du Languedoc et de la Provence ne s’y trompaient pas en les servant à leurs tables.

AOC LIMOUX (VINS TRANQUILLES)

Rouges et blancs d’excellence

L’AOC Limoux offre aussi des rouges et des blancs d’excellence. Réputés, les blancs sont vinifiés et élevés en fûts de chêne et font merveille sur les plus délicates préparations à base de poisson ou de viande blanche ainsi que sur les fromages (saint-félicien, saintmarcellin, munster, époisses…). Ils sont issus des cépages Chardonnay, Chenin et Mauzac seuls ou en assemblage. Pour porter le nom de Limoux rouge, outre le Merlot, le vin doit contenir deux cépages minimum en supplément parmi Cot et/ou Syrah et/ou Grenache, et éventuellement Cabernet Franc et/ou Cabernet Sauvignon. Ils se prêtent à de jolis mariages avec les viandes grillées, des plats doucement mijotés et la fricassée de Limoux.

AOC LIMOUX (VINS EFFERVESCENTS)

Grand terroir de bulles

Située au pied des Pyrénées, la Blanquette et le Crémant y sont rois : le terroir AOC Limoux offre toute une palette de vins effervescents qui se caractérisent par de fines bulles au nez méridional, des arômes de fleurs et d’acacia combinant le soleil du Languedoc à la fraîcheur venant des Pyrénées. L’appellation se décline en 4 terroirs qui apportent chacun un caractère spécifique : terroir d’Autan, terroir Méditerranéen, terroir Océanique et terroir Haute Vallée. Premier vin effervescent au monde (les premiers écrits authentifiés remontent à 1 544), les premières appellations d’origine sont nées en 1929 avec la reconnaissance de l’AOC Blanquette de Limoux, élaborée principalement à partir de Mauzac, et la Blanquette de Limoux Méthode Ancestrale (100 % Mauzac). En 1990, le Crémant de Limoux, assemblé à partir de Chardonnay, de Chenin et de Mauzac et/ou Pinot noir, vient compléter la gamme des AOC effervescentes de Limoux.

AOC MALEPÈRE

L’appellation la plus occidentale du Languedoc

Bordée au nord par le canal du Midi et à l’est par l’Aude, la plus occidentale des appellations du Languedoc s’étend sur le pourtour du massif boisé de la Malepère, des portes de Carcassonne jusqu’à Limoux et au Lauragais. La sensibilité océanique se mêle au caractère méditerranéen, révélant un climat de transition aux caractéristiques originales, modulées par l’altitude, l’exposition et la position sur le gradient est-ouest, qui se traduit par la présence de plantes sauvages d’affinité méditerranéenne mais aussi atlantique. Les cépages sont mixtes, eux aussi.

AOC MINERVOIS

Le Grand Vin Millésimé par le vent

Adossé aux premiers contreforts de la Montagne Noire, ce vignoble a le charme des paysages toscans. Se présentant comme un vaste amphithéâtre orienté plein sud sur environ cinquante kilomètres d’est en ouest et trente kilomètres du nord au sud, il passe progressivement d’un climat sous influence océanique à un climat typiquement méditerranéen. Ici, l’altitude peut varier de 50 mètres au bord du canal du Midi jusqu’à plus de 500 mètres sur les premiers contreforts montagneux. Les variabilités climatiques accentuées par les vents dominants, Cers et Marin, couplées aux natures très diverses du sol, caractérisent les terroirs et les vins, qui ont en partage d’être des vins d’air.

AOP PICPOUL DE PINET

Son terroir, c’est la mer

L’appellation domine l’étang de Thau et ses cabanes à huitre. Ici, la culture de la vigne est multiséculaire. Certaines parcelles ont gardé de l’Antiquité leur superficie et leur exposition. Aujourd’hui, le Picpoul de Pinet, c’est un seul cépage : le piquepoul blanc. Ses parfums floraux et d’agrumes, sa vivacité en bouche en font un compagnon idéal pour agrémenter les coquillages et les huîtres de Bouzigues. Représentant 61 % des blancs tranquilles de la région, Picpoul de Pinet est aujourd’hui l’appellation avec la production la plus importante et la plus réputée en vin blanc du Languedoc-Roussillon.

AOC SAINT-CHINIAN

Absolument grand

Situé au nord-ouest de Béziers, dans le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, le vignoble est protégé par les monts du Caroux et de l’Espinouse. Son micro-climat permet à la vigne de s’épanouir dans des conditions particulièrement favorables au milieu des mimosas et des orangers. La partie septentrionale, aux sols de schistes, offre des vins fins aux arômes de grillé et d’épices. Au sud, les sols argilo-calcaires offrent des vins élégants, riches et fruités, avec des parfums de garrigue. 

AOC SAINT-CHINIAN BERLOU

Un vignoble plein sud

Il y a vingt ans, l’AOC Saint-Chinian, dans les Hauts Cantons de l’Hérault, entamait l’identification de ses meilleurs terroirs. Parmi eux, celui de Berlou, un terroir de sols schisteux, reconnu en cru en 2005. Comprise entre 150 et 400 mètres d’altitude, l’aire d’appellation est plantée de vignes de plus de dix ans d’âge, orientées plein sud. Avec ses vins fins aux notes de grillé de torréfaction et aux tanins soyeux, les vins qui s’y élaborent appartiennent aujourd’hui à la famille des crus du Languedoc.

AOC SAINT-CHINIAN ROQUEBRUN

Les schistes de Saint-Chinian

Il y a vingt ans, l’AOC Saint-Chinian, dans les Hauts Cantons de l’Hérault, entamait l’identification de ses meilleurs terroirs. Parmi eux, celui de Roquebrun. Son vignoble se compose de vignes de cinq ans d’âge au minimum, qui s’épanouissent parfaitement sur les sols essentiellement schisteux. Ce terroir qui appartient à la famille des crus du Languedoc offre des vins ronds, à la puissance aromatique complexe, dont les notes d’épices et les tanins tout en finesse explosent en bouche.

FR | EN | DE        LANGUEDOC-WINES.COM